Tous les articles par Olisan

LA CULTURE DE LA PIÈCE

Au début vint le jeu et surtout le plaisir de jeu! En arcade, le plaisir de jeu vient par l’accomplissement: en allant le plus loin possible. On ne peut parler d’accomplissement sans parler de franchissement d’obstacles, d’entraînement et inévitablement d’échecs.

Dépasser ses propres performances, s’améliorer pour gagner en maîtrise, ça veut dire avoir été confronté à la frustration, à ce sentiment d’être désarmé. En un mot, avoir dû « recommencer ». Certains pourront y voir du sadomasochisme… tout à fait!

Personne ne finit un jeu d’arcade du premier coup. Tout simplement parce que ce n’est pas le but du développeur, et qu’un jeu se doit d’apporter de la nouveauté, de l’imprévue. Pour le développeur, votre mort est son fond de commerce; et il fera tout pour ça. Si vous mourrez rapidement : c’est NORMAL.


Personne ne naît superplayer! Nos dons génétiques n’interfèrent pas dans la strate du commun des mortels. Nous partons tous de la même base, certains iront juste plus loin. On aura tendance à penser qu’un joueur qui finit tous les jeux avec un crédit aura plus de satisfaction que nous qui ne passons pas le stage 2. Ceci est faux. Je dirais même qu’à lutter plus longtemps à passer un niveau on en savoure que mieux la victoire.


Mais taillons dans le gras directement: le plaisir ne viendra JAMAIS en pressant le bouton CONTINUE! Il ne viendra jamais car « continuer » ça veut dire zapper l’échec, accéder à la simplicité, la passivité, l’ennuie… et on ne prend pas de plaisir dans l’ennuie. On prend du plaisir à sortir de l’état de légume, mais pas à l’entretenir. C’est précisément ça que vous faite en cochant YES, vous jardinez votre état anémique. BRAVO!

C’est vrai qu’aujourd’hui les salles d’arcade ne sont plus à chaque coin de rue. Les jeux de bar, de café, de forains se sont invités dans nos intérieurs. Jouer à l’arcade sur une borne ou un supergun chez soi est devenu accessible à qui s’en donne les moyens. Toute une génération de frustrés de la pièce de 1, 2, 5 et 10 Francs peuvent jouer chez eux GRATOS. Et forcément, quand c’est gratuit, ça ne coûte rien de faire Continue.


On va faire quelques calculs simples, presque du niveau de « j’ai 5 carambars j’en retire 1 combien m’en reste-il? ».

Imaginez-vous, 1987, on vous a filé une pièce de 5Fr pour aller jouer au café, celle-ci vient s’ajouter à celle de 5Fr que vous aviez déjà piqué dans le porte-monnaie de vos parents.

Si vous ne voliez pas d’argent à vos parents c’est que vous n’aviez jamais joué à l’arcade!


Vous arrivez dans le bar, il y a un flipper, deux bornes d’arcade. Vous êtes jeune et con mais vous n’êtes pas bête, vous n’avez pas encore eu de cours d’Économie mais vous savez que vos deux pièces il va falloir en profiter.


Vous vous dirigez donc vers les bornes. Vous choisissez un jeu d’ « avion », l’autre est un jeu de foot. Vous êtes déjà dans la peau du pilote, savez déjà que vos crédits seront intégralement lâchés dans cette borne, il vous faudra au moins ces deux pièces pour mener à bien votre mission : car rappelons le, vous ne naissez pas avec la science du ALL CLEAR dès le premier crédit.

Vous sortez votre pièce, votre main tremble et ordonne une dernière fois à votre cerveau si ce choix est le bon. Après un bref coup d’oeil à droite et à gauche il vous donne son accord. Vous introduisez la pièce… elle revient! Une pièce de 5Fr dans l’emplacement pour 10Fr… Mettons ça sur le coup du stress. C’est la première fois que vous jouez à l’arcade après tout.

Ça y est, c’est parti, vous avez mis votre crédit, la musique vous tabasse les oreilles, vous sentez presque le vent, vous et le pilote. NON ! VOUS ÊTES le pilote!

Le premier crédit se termine. Pas mal, vous avez tenu 1min30, vous n’avez découvert qu’à la fin qu’il y avait un bouton pour tirer. Du coup, déconcentré, vous avez regardé vos mains pour savoir d’où ça venait, mettant par la même fin à votre dernière vie.

CONTINUE YES – NO ?

YES : PouAHhh c’est clairement mieux en tirant! Mais bon, bouger et tirer en même temps c’est quand même pas évident, d’autant que le jeu devient vraiment dur. Bref, vous mourrez au bout d’une nouvelle minute.

NO : Vous avez décidé de refaire une partie de ce jeu depuis le début. Ou peut-être n’avez vous tout simplement pas eu le temps de sortir la deuxième pièce de votre poche surpris par ce message « Continue ». C’est bon ce coup-ci vous avez compris : vous mourrez néanmoins au bout de deux minutes.

Pourquoi, dans le cas ou je mets un continue, je joue moins longtemps ?

Tout simplement car le jeu, de par sa nature d’être un jeu, devient forcément de plus en plus dur au fur et à mesure que vous progressez. Quel serait l’intérêt pour un exploitant de vous présenter un jeu complètement linéaire et répétitif qui vous laisserait jouer pendant vingt à quarante minutes avec un seul crédit ? Aucun ! Si on considère que tout le monde joue 1min30, il y a une différence entre gagner 5Fr et un joueur de 20min et 65Fr avec treize joueurs de 1min30.

Et si l’exploitant n’y gagne pas, il n’achètera pas le jeu et le développeur ne se fera pas d’argent. Tout est lié et au final on peut dire que tout le monde travail contre vous.

Si nous comptons bien, avec le continue vous auriez joué 1min30 plus une nouvelle minute. Nous arrivons à 2min30 au total. Chose indéniable, pendant ces 2min30, vous avez pris du plaisir !

Sans le Continue vous auriez joué la même 1min30 plus deux nouvelles minutes. Ce qui pousse à un total de 3min30.

Il est fort probable que vous seriez arrivé moins loin qu’en ayant mis une continue mais vous avez battu votre précédent record! Vous n’êtes pas mort au même endroit mais 30sec après. Et ça, ça vous file encore plus de plaisir.

Ce que je dis ce serait pareillement appliqué si vous aviez choisis le flipper et à mon grand regret également pour le jeu de foot. En ne mettant pas de continue vous gagnez à tous les points! Vous jouez plus longtemps, vous vous améliorez et donc fatalement vous prenez du plaisir à battre vos records.


Je ne suis pas le premier à parler du plaisir de ne pas « Continuer ». Mais il faut bien avouer, qu’en Occident, les pratiques de l’arcade ont évolués.

Si à l’époque nous pouvions dans une salle d’arcade regarder les autres jouer pour ne pas refaire les même erreurs, à la maison il devient très compliqué de trouver quelqu’un jouant mieux que nous. Avec les sites web, il est super simple de trouver une vidéo d’une personne qui retourne le jeu. Ce n’est pas les conditions du « live », car on sait que le type va finir le jeu en 1 crédit, et on sait qu’il ira plus loin que nous à un moment donné. Ceci dit cela ne remplace en rien l’expérience de voir de visu. En effet ces vidéos ne vous donnent pas toujours accès à une vidéo montrant les mains sur le panel. C’est cette démonstration qui dans la plupart des cas vous aurait aidé à visualisé l’action à l’écran ET l’action à réaliser.

Afin de garantir votre plaisir de jeu, ne regardez que par petites tranches ces vidéos. Sous entendu ne vous « spoiler » pas tout. Vous mourrez au bout de 2min, regardez jusqu’à 2min30 par exemple. Mais par pitié, si vous consentez à adopter les règles des jeux d’arcade… ne filez pas voir une vidéo au premier échec. Laissez-vous le temps d’essayer, de perdre, de recommencer. Certes ça sera moins rapide, mais votre plaisir n’en sera que décuplé.

J’ai quelques PCB d’arcade à la maison, et pour la majorité d’entre-elles je ne dépasse pas le niveau 2; et je n’ai pas non plus regardé sur internet la tête qu’avait le niveau 3. Tout ceci dans l’idée de prolonger le plaisir de la découverte, de recréer l’excitation que j’aurais pu avoir à la sortie du jeu.


On ne joue pas à un jeu d’arcade pour voir une cinématique de fin, on joue pour battre le jeu. Heureusement d’ailleurs car il n’y en a quasiment Jamais !


Tout simplement car une cinématique c’est du temps de perdu, et comme nous l’avons vu avec mes deux crédits : le temps, c’est de l’argent (et du plaisir).

Alors retirez les modes Free-play, réglez votre jeu sur CONTINUE OFF, rebranchez vos monnayeurs et redécouvrez vos jeux!

DIE AND RETRY as way of life!

T.P. aka Dracoel

COIN-OP LEGACY X PLAY Paris Powered by PAX

COIN-OP LEGACY fera revivre l’esprit Arcade au festival PLAY Paris Powered by PAX. Venez retrouver l’ambiance 80’s et 90’s en famille ou entre amis et partager du pur gameplay sur nos machines d’époque 100% originales, restaurées par nos soins.

Héritier de l’ADN des célèbres conventions anglo-saxonnes PAX, PLAY Paris Powered by PAX arrive via ReedPOP à la Grande Halle de la Villette du 21 au 22 avril avec un seul et unique objectif : rassembler les fans autour de l’amour du jeu vidéo et des jeux de société.

Notre sélection de bornes dédiées vous montrera la richesse de gameplay des classiques de l’âge d’Or de l’Arcade avec du Stick mais aussi du Twin Sticks, du Trackball et même du volant.

A l’image de Twin Galaxies aux US ou de GAMEST au Japon, l’Arcade a toujours été vu sous le signe du dépassement de soi et de la lutte de l’homme contre la machine. Nous vous proposons de venir vous mesurer aux high-scores tout le week-end sur certaines bornes dédiées emblématiques de cette époque.

En parallèle, nous vous proposons de venir jouer à des titres « Arcade Exclusive ». Ces titres développés pour les Game Centers n’ont jamais fait l’objet de portage sur consoles. Les jeux originaux au format PCB tourneront sur nos bornes Candy japonaises.

Notre sélection de bornes dédiées :

Xevious (Shooting game – 1982 – Namco/Atari)

Donkey Kong 3 (Action game – 1983 – Nintendo)

Marble Madness (Action game – 1984 – Atari)

Championship Sprint (Driving game – 1986 – Atari)

Gauntlet 2 (Action game – 1986 – Atari)

Assault (Action game – 1988 – Namco)

Notre sélection de jeux Arcade Exclusive :

Mushihime Tama (Puzzle game – 2006 – Cave)

Surprise Attack (Action game – 1990 – Konami)

Dragoon Might (Versus game – 1995 – Konami)

Dimahoo (Shooting game – 2000 – 8ing/Raizing)

Second Earth Gratia (Shooting game –  1996 – Jaleco)

INFOS

Pour participer à la première édition de PLAY Paris Powered by PAX, rendez-vous vite sur le site officiel du festival pour réserver vos billets : www.playbypax.com

DATES, HORAIRES & LIEU :

Du 21 au 22 avril 2018 – de 10 heures à 20 heures (nocturne le samedi).

Grande Halle de La Villette – 211 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris.

Métro : Ligne 5 – Porte de Pantin

COMMENT BIEN JOUER A… ATARI A.P.B. All Points Bulletin

Avant les épisodes canoniques de Gran Theft Auto que tout le monde connait il y avait les premiers épisodes en 2D. Mais bien avant il y avait déjà un précurseur qui avait tout inventé : A.P.B. Un univers loufoque et parodique dans un monde ouvert avec des criminels digne des meilleurs vignettes «les crados ».

En tant que policier, votre mission consiste à atteindre ou dépasser les objectifs quotidiens fixés en début de journée. Le joueur dirige la voiture de police en vue aérienne et dans toutes les directions, et vous avez à votre disposition sur la borne les commandes suivantes : un volant, une pédale d’accélérateur et deux boutons SIREN et FIRE (doublé pour gaucher ou droitier).

Vous devez donner un ou plusieurs coups de gyrophare (SIREN) sur les contrevenants pour les arrêter, voir leur tirer dessus pour gagner du temps (FIRE). Vous aurez tout une panoplie de délits tels que les « Litt’bugs » qui jettent des détritus, les « Dopers » qui fument de la marijuana ou les « Honkers » qui klaxonne à tout va. Et bien sûr un paquet de malfrats. Vous devrez aussi aider les « Helps » qui sont en panne ou les « Hitchers » qui font du stop. Une fois le quota journalier atteint, vous devez rentrer au commissariat pour mettre tout le monde au trou et refaire le plein d’essence.

Chaque faute tel que heurter ou tirer sur un véhicule innocent, être trop gentil au confessionnal, tomber en panne d’essence, heurter le décor, ne pas atteindre les objectifs journaliers, etc… vous coutera des points de DEMERITS. Vous perdez lorsque la jauge est pleine.

DAY #01 Vous commencez par un entrainement sur le parcours du commissariat-école. Vous devez utiliser votre gyrophare sur un maximum de plots (avec un minimum de deux) et ne pas les écraser, tout en faisant le tour du circuit. Lorsque vous avancez, une cible situé devant votre véhicule se déplace en suivant vos mouvements et votre allure. Habituez-vous à gérer l’interstice de cette cible qui s’adapte à vos accélérations pour bien maitriser le jeu.

DAY #02 Pour votre premier jour sur le terrain, vous devez signaler huit « Litters ». Vous reconnaitrez ces jeunes délinquants de mauvais gouts à bord de voitures roses. Tout au long du jeu, vous verrez que chaque infraction correspondra graphiquement à un seul type de véhicule.

DAY #03 Par la suite, des fugitifs aux infractions diverses apparaitront tous les deux jours. Pour les arrêter, vous devez les neutraliser. Votre premier suspect, Freddy Freak, se rendra après quelques coups de sirène ou si vous arrivez à le virer de la chaussée.

Le jeu a été conçu et programmé par Dave Theurer,
l’auteur des hits Missile Command et Tempest.
A.P.B a par la suite été adapté notamment
sur la console portable Atari Lynx.

LE CONFESS-O-METER

Après arrestation, vous devez rentrer au commissariat pour interrogatoire. Et il va être musclé ! Afin d’obtenir ses aveux avant que votre chef arrive, vous devez le secouer le plus rapidement possible en martelant alternativement les boutons FIRE et SIREN pour remplir la jauge de « Confess-O-Meter ».

Vous perdez lorsque la jauge DEMERITS est pleine. Chaque faute tel que heurter ou tirer sur un véhicule innocent, être trop gentil au confessionnal, tomber en panne d’essence, heurter le décor, ne pas atteindre les objectifs journaliers, etc… vous coutera un point.

Astuce #1 : Vous pouvez obtenir des Tickets bonus en secourant les automobilistes en panne et les autostoppeurs.

Astuce #2 : Vous pouvez arrêter les criminels plus rapidement si vous avez le pistolet en tapotant à la fois la sirène et le pistolet en même temps.

LES LIEUX CLÉS A NE PAS NÉGLIGER

SHOP & GAS STATION > Passez à travers ces bâtiments pour effectuer des mises à jour de votre véhicule (armure, radar, armes, freins, etc…). Vous pouvez acheter un item un par jour, à valider en appuyant avec un bouton lorsque vous passez dessus.

GAS STATION > Vous pouvez remplir votre réservoir à la station essence, ou profiter des dépanneuses pour vous faire tracter quelques instants (et ainsi économiser du gasoil, mais au détriment du temps).

HIGHWAY > Vous pouvez maintenir la sirène enfoncée pour vous dégager le passage lorsque vous voulez tracer mais du coup les contrevenants ne commettront plus d’infractions.

DONUT SHOP > Passez à travers la boutique pour gagner un Extra time. Vous pouvez aussi ramasser des donuts aux petits distributeurs le long de la route.

PLUS D’EXCUSES MAINTENANT, OSEZ JOUER À CETTE PÉPITE !

O.V. aka olisan & T.M. aka Zamoth

LEXIQUE ARCADE

Afin de bien débuter dans l’arcade et de vous y retrouver parmi le jargon et les termes techniques , nous vous proposons un peu de vocabulaire Arcade ! Après cela, vous n’aurez plus d’excuses pour être dans le gaz et surtout, vous pourrez vous la jouer en employant des mots savants pour déstabiliser l’adversaire.

C comme… CPO
CPO est l’abréviation de Control Panel Overlay. Le Control Panel ou panneau de contrôle (parfois aussi appelé « bandeau » chez les papys exploitants) est la partie constituant l’ensemble des moyens de contrôle de la borne : joysticks, boutons, manche à balai, ou encore volant, etc… Le Control Panel Overlay est la décoration (souvent un autocollant) du pupitre de contrôle d’une borne. En général, l’Overlay de bon goût est en accord avec le thème de la borne (couleurs, dessins…).

C comme… Capkit
Il s’agit d’un kit de condensateurs destiné à redonner une première jeunesse aux platines de nos chers écrans. Il contient tous les condensateurs électrolytiques à remplacer. L’opération de changement est un peu longue mais donne la plupart du temps de très bons résultats, sans pour autant être la solution miracle à tout les maux. Il est parfois nécessaire de se confectionner soit même le Capkit pour son écran car tous ne sont pas disponibles tout faits et les différentes révisions de platine font qu’il manque toujours quelques condensateurs…

D comme… Dédiée
Se dit d’une borne d’arcade destinée à un seul et unique jeu. Elle possède donc un décor particulier en rapport avec le thème du jeu, porte le nom du jeu, et peut même parfois posséder des contrôles non standards, ou un format électronique ou technique unique.

D comme… Dip switch
Petit composant, le D.I.P. « Dual In-line Package » comporte plusieurs petits interrupteurs. Il permet sur certaines PCB de configurer mécaniquement les réglages du jeu, comme par exemple de régler les crédits, la difficulté, le nombre de vies, etc…

F comme… Flyer
Carton ou papier publicitaire, souvent chiadé, vantant les performances et la qualité d’un produit… On y trouve souvent au recto une photo ou une illustration du produit ainsi qu’un titre accrocheur aux promesses de revenus mirobolants; et au verso les caractéristiques techniques…

G comme… GDROM
Format d’une partie des jeux Naomi de SEGA, et par extension nom du lecteur associé. Il s’apparente au format CDROM mais celui-ci ayant la particularité d’avoir une capacité de 1Go (au lieu de 650 Mo pour un CD-ROM). Autre particularité, les données sont écrites de l’extérieur vers l’intérieur.

H comme… Hitbox
Appelé aussi masque de collision, il désigne une zone spécifique d’un Sprite que le jeu va identifier comme point de contact. Ce point correspond à la zone valant collision avec un Sprite adverse ou les tirs ennemis par exemple. Le masque de collision couvrait généralement l’intégralité du vaisseau du joueur dans les années 80. Afin de faciliter l’esquive et d’accroitre le nombre de tirs ennemis, les développeurs l’ont par la suite considérablement diminué afin d’accroitre chez le joueur la sensation d’être un as du Game.

J comme… Jamma
JAMMA signifie « Japan Amusement Machinery Manufacturers Association ». C’est une norme de connexion utilisée pour brancher les systèmes de jeux dans les bornes d’arcade. Grâce à ce standard, une borne pouvait accueillir différents jeux, ce qui était rarement le cas auparavant, du fait des nombreuses différences entre les connectiques existantes. Par extension, il désigne le connecteur lui-même.

M comme… Marquee
Le Marquee (appelé aussi light box) est l’enseigne d’une borne, située en haut de celle-ci. Elle est souvent lumineuse, éclairée par derrière, et comporte soit le nom du jeu jouable dans la machine, soit la marque du fabricant.

R comme… Roadtrip
Fait de partir d’un point A pour rejoindre un point B dans l’espoir de rafler du matos arcade à l’arrivée… Vous serez à priori accompagné de votre fidèle C15, magnifique utilitaire taillé pour l’aventure dont les dimensions sont adaptées au transport de bornes d’arcade et son confort qui laisse sérieusement à désirer. Obligatoirement accompagné de photos pour valider l’exploit, un Roadtrip est souvent synonyme d’aventure.

O.V. aka Olisan & G.C. aka MrRiddler

COIN-OP TABLE

Vous avez peut-être vu passer quelques images sur le net, il semblerait qu’un restaurant aux couleurs de Coin-op Legacy vienne d’ouvrir sur Paris…

Et bien oui ! Thomas, membre fondateur et actuel vice-président de l’association Coin-op Legacy ouvre un restaurant en plein cœur de la capitale ! Intitulé Coin-op Table, ce lieu a pour vocation de faire cohabiter cuisine de qualité et jeux Arcade. De quoi réjouir bon nombre d’entre nous !

Niveau cuisine, vous aurez le choix entre des plats du jour franco-taïwanais, des salades, des planches de charcuterie/fromage, des desserts, etc. Tout est préparé sur place avec des ingrédients de qualité. Quant au boissons, les bons vins sont à l’honneur ainsi que des bubbles tea fait avec les ingrédients originaux de Taïwan.

Dans le fond du restaurant c’est le coin jeu. Quelques bornes permettent de s’amuser dans une ambiance cosy. Tout est en free-play, le deal est bien sûr de consommer quelque chose sur place pour pouvoir profiter de cet espace. Les jeux tourneront régulièrement, et il y aura sûrement des soirées thématiques qui s’organiseront. Coin-op Table reste avant tout un restaurant, il sera demandé de rester calme afin de ne pas déranger les personnes qui mangent et le voisinage.

Enfin, précisons que ce restaurant est le projet personnel d’un membre de l’association et n’est nullement une branche commerciale de Coin-op Legacy. L’association continue de manière totalement indépendante et Thomas continue d’ailleurs d’y participer. Maintenant on ne vous cache pas que les membres s’y retrouveront régulièrement pour passer de bons moments, et tout le monde est convié bien sûr !

En espérant vous y voir nombreux.

 

Photos © Nicolas Garel


Adresse : 17 Rue de Maubeuge, 75009 Paris


Facebook : @coinoptable

Instagram : @coinoptable

Contact : [email protected]

A-M aka A-M & O.V. aka Olisan

PARIS GAMES WEEK 2017 : BILAN

Encore une belle année sur la Paris Games Week pour cette édition 2017!

Vous avez très nombreux à venir découvrir ou redécouvrir les nombreuses bornes d’Arcade 100% authentiques mises à votre disposition. Nous vous avions concocté un programme de qualité avec des classiques de l’Arcade ainsi que quelques perles méconnues : Galaga de Namco en 1981, Burger Time de Bally Midway en 1982,  Popeye et Donkey Kong 3 de Nintendo en 1981 et 1983, Baraduke, Dragon Saber et Mr Driller G de Namco en 1985, 1990 et 2001, Magical Drop 2 de Data East en 1996, et enfin Daraku Tenshi : The Fallen Angels de Steelhearts en 1998.

Nos vitrines ont fait leur petit effet aussi et ça fait plaisir de vous faire découvrir ou redécouvrir l’envers du décor avec notamment de vieux  jeux originaux sur circuits imprimés.

Merci évidemment au SELL pour leur invitation et leur confiance. Une pensée pour nos amis de MO5.COM qui n’étaient pas à côté de nous cette année mais avaient un stand sublime. Nos DJ guests Braddy Xav et Jean-Jérôme Dupuy, aka The Soulbrozerz pour la bonne House sur le stand. Et bien entendu à Toutes & à Tous pour votre soutien et à l’année prochaine pour encore plus de plaisir partagé autour de l’Arcade !

Bonus avec 2 vidéos réalisées sur notre stand :

O.V. aka Olisan

PARIS GAMES WEEK 2017

Cette année encore, COIN-OP LEGACY sera présent sur Paris Games Week, le plus grand salon français dédié au Jeu Vidéo !

« Les bornes d’Arcade ont peut-être disparu de notre quotidien, mais elles n’en restent pas moins un pan majeur du jeu vidéo. Véritable vitrine technologique à l’époque, les jeux d’Arcade sont bien souvent des exemples de jouabilité et ont inventé beaucoup de mécanismes encore utilisés de nos jours »

COIN-OP LEGACY est une association qui a pour but de préserver et promouvoir le patrimoine vidéo-ludique Arcade. Cela passe notamment par l’acquisition et la restauration de bornes d’Arcade que nous présentons ensuite lors d’événements publics ou privés.

Au Hall 1 avec un stand composé de véritables bornes génériques et dédiées 100% originales, l’équipe de COIN-OP LEGACY vous proposera de venir découvrir ou redécouvrir en famille et entre amis les sensations Arcade !

Plus d’informations sur le site officiel du salon.

Venez sur notre stand pour nous rencontrer, discuter, découvrir ce patrimoine quasi disparu et jouer aux classiques de l’Arcade !

O.V. aka Olisan

 

MEGA (KAZ)

MEGA

Astana, Kazakhstan


2012-12-Mega 02


 

Type : Game Center (Game Center / Bar / Bowling / Association / …)

Date de visite : Décembre 2010

Tarif : 100 Tenge le crédit

Ambiance : Une salle découverte par un hasard professionnel à Astana,  dans la capitale du Kazakhstan ! Sans déconner… Un moment de solitude dans l’hôtel et une balade en fin de journée en ville : mon instinct me guide vers Mega, le grand centre commercial de la ville. Bingo ! Vous noterez la typo du ‘Mega’ qui ressemblerais à quelque chose de connu si elle passait en bleu. A l’intérieur, une salle immense avec une majorité de dédiées bien sûr. En superbe état. Beaucoup de bornes de Racing, plusieurs bornes Tekken (3 et 4 il me semble) et deux DDR. Et un beau coin rétro avec des européennes (probablement des reproductions, et avec un système de carte d’abonnement tuning).

Nombre de Bornes : 30 environ

Listing : Initial D3, Sega Rally 3, Fast and Furious, Time Crisis 4, Harley Davidson, DDR, Pacman, Donkey Kong, Génériques, Air Hockeys, Punchers, Électromécaniques…

Contact : http://astana.megacenter.kz/eng/fun/60/

Vu par : Olisan


 

ARCADE STREET (FRA) UPDATE

ARCADE STREET

Paris, France



Voir le plan : 10 rue des immeubles industriels 75011 Paris, France

Type : Game Center

Date de visite : Mars 2012

Tarif : 0,50 à 1€ le crédit

Ambiance : C’est en 2012 que l’arcade fait son grand retour sur Paris à travers cette belle salle d’Arcade Street. Le gérant Anatole vous accueille dans ce lieu magique et roots à la fois, ou le crédit est raisonnable et l’offre variée. La première version de la salle est assez orientée VS fighting mais comporte déjà son lot de belles dédiées et de génériques oldschool.

Nombre de Bornes : 30 environ

Listing : Raizing Storm, DDR, Pop’n Music, Vewlix, Namco Noir Cabinet, New Delta 32, Sega Astro & New Astro City, Sega Versus City, Sega Blast City, Taito Egret 2, Taito Egret 3, Taito Atomiswave…

Contact : http://www.arcadestreet.fr/

Vu par : Olisan



Update


Date de visite : Février 2013

Ambiance : Passage de la salle en configuration 2.0 avec un max de nouvelles candy cabs et une Darius Burst!

Nombre de Bornes : 40 environ

News : Sega Astro & New Astro City, Sega Blast City, Taito Egret 2, Namco Noir Cabinet, Pacman et Darius Burst EX…

Vu par : Olisan



Update


Date de visite : Décembre 2014

Ambiance : Arcade Street 3.0 avec une grosse arrivée de bornes musicales!

Nombre de Bornes : 50 environ

News : Jubeat, Technika 2, Taiko No Tatsujin, Beatmania IIDX, Bishi Bashi…

Vu par : Olisan


LUNA SHOP (FRA)

LUNA SHOP

Juan-les-Pins, France


2014-05-LunaShop 13


Voir le plan : 12 Boulevard Edouard Baudoin 06160 Antibes Juan-les-Pins

Type : Game Center

Date de visite : Mai 2014

Tarif : 1 à 2 Euros le crédit

Ambiance : Une des salles mythiques de la région, un temple qui existe depuis la nuit des temps (depuis mon enfance en fait mais les souvenirs sont flous, plus de 25 ans facile en tout cas). La salle estivale parfaite, à deux pas de la plage, en plein centre-ville avec les bars et les boites de nuit juste à côté. Pour moi qui y ai vécu longtemps, c’était assez marrant de voir cette salle ultra-blindé tout l’été et plus tranquille tout le reste de l’année. Un grand espace ou se sont succédées les plus belles dédiées de l’époque. Il reste quelques traces de la décoration d’époque, le Pacman, les carrelages, les affiches de film… Bon aujourd’hui c’est plus la même donne mais au moins elle existe encore !

Nombre de Bornes : 20 environ

Listing : Mach Storm, Terminator Salvation, Dream Raiders, Transformers, Typhoon, Mario Kart Arcade GP, Air Hockeys…

Contact : http://www.2fprod.com/lunashopcenter/

Vu par : Olisan