REPARATION PCB TAPPER

Après l’article sur Discs of Tron, voici Tapper, un autre jeu sur le système MCR3 de Bally Midway.

Ce jeu vous met dans la peau d’un barman qui doit servir le plus rapidement possible des bières à ses clients. C’est fun et le panel est vraiment sympa avec sa tireuse de bière siglée Budweiser.

La PCB a eu un gros accident. Lors de son premier test après achat, un composant a littéralement explosé sur le plateau son.

Il s’agit d’un condensateur au tantale. Ces condensateurs ont de nombreux avantages comparés à ceux en céramique et électrochimiques ; mais ils ont aussi un gros souci : leur explosion est beaucoup plus violente et dangereuse. On constate que cela a carrément fait un trou dans la plaque !

Par chance, il n’y avait aucune piste en dessous et celles d’à côté n’ont pas été coupé ; il ne reste qu’à remplacer le condensateur. Je change aussi le petit condo. céramique à proximité qui avait peut-être subit des dégâts lors de l’explosion.

Mais ce n’est pas le seul problème. De nombreux composants ont été endommagé un peu plus loin.

C’est un vrai massacre, la carte a dû être violemment cognée pour sectionner des composants de la sorte… Je les dessoude ainsi que tout ceux qui présentent la moindre faiblesse.

Je les remplace et la PCB est de nouveau prête à partir. Je branche le jeu et soulagement, il se lance sans encombre. Enfin presque, j’ai un souci de synchro. sur mon supergun.

Je tente de brancher le tout dans une borne générique et là l’image est stable. Le souci d’enroulement sur le côté vient d’un mauvais réglage de platine, rien de grave.

Je joue un peu pour voir si tout marche bien. Le son fonctionne mais les boutons « action » et « haut » ne répondent pas… Je vérifie à la sonde logique et ces inputs sont en effet flottants. Mais ce ne sont pas les seuls. Sur le connecteur J4, pas moins de cinq inputs sont flottants. C’est beaucoup et je suspecte le pack de résistances « pull up » d’être défectueux. En plus on peut voir un petit impact sur le dessus.

Je le dessoude et l’enlève du circuit. Mais à ma grande surprise je me retrouve avec seulement un bout du pack dans ma main !

Le « petit » impact avait dû être assez violent, suffisamment pour sectionner le pack de l’intérieur. Je ne veux pas savoir ce que cette pauvre PCB a enduré comme traitement. Je mets de nouvelles résistances et les inputs marchent tous à nouveau !

Par contre je remarque un petit détail qui m’avait échappé jusque-là : sur certains écrans il y a de tout petits artefacts graphiques sous la forme de points blancs qui apparaissent et disparaissent de manière aléatoire.

C’est ennuyeux. Je ne sais pas si cela vient de la borne ou de la PCB. J’essaie de relier l’alimentation directement au Jamma (au lieu d’utiliser une alim externe comme jusqu’à présent) ; mais le résultat est encore bien pire. Les sprites des personnages sont découpés « en tranches » et éparpillés n’importe comment sur l’écran.

Ne comprenant pas trop ce qu’il se passe, je rajoute un adaptateur Jamma pour essayer de capturer l’image du jeu sur un ordinateur. Le signal passe par un X-RGB mini puis une carte d’acquisition AverMedia Live Game Portable. Visiblement le X-RGB n’arrive pas à interpréter le signal vidéo, mais par contre l’image sur la borne s’affiche dorénavant parfaitement, sans aucuns artefacts !

Là je suis perdu !

Il s’agit peut-être d’un problème de masse… Je débranche le système d’acquisition et relie la masse vidéo à la masse général sur le peigne Jamma. Et là l’image s’affiche enfin comme il faut de manière stable. Ouf, il ne s’agissait donc pas d’un problème de la PCB.

Le jeu est maintenant prêt à rejoindre sa borne !

Laisser un commentaire